La signalisation routière, gage de sécurité et d’information

La signalisation routière gage de sécurité et d'information
5 (100%) 3 votes

Le rôle de la signalisation routière

La signalisation routière englobe l’ensemble des indications et informations que l’on retrouve sur la route.
La signalisation routière est composée de panneaux, de marquage au sol et de feux. Elle permet d’informer des dangers et de faire respecter les règles du code de conduite afin d’assurer la sécurité de tous les usagers (automobilistes, piétons, cyclistes, etc.) et de limiter les accidents de la route.
Elle possède également un rôle informatif quant à la direction à suivre pour se rendre à la destination désirée.

La signalisation routière gage de sécurité et d'information
La signalisation routière gage de sécurité et d’information

Une signalisation de la route diversifiée et complémentaire

La signalisation routière se divise en plusieurs catégories complémentaires les unes les autres :

  • Signalisation routière horizontale

    Elle constitue toue indication routière sous forme de marquage au sol linéaire ou fléché, sur le sol de la chaussée.

  • Signalisation routière verticale

    Elle concerne essentiellement les panneaux routiers ou panneaux d’indication. On retrouve dans cette catégorie les panneaux d’obligation, d’ordre, les panneaux d’interdiction, d’indication de danger, de localisation ou encore les panneaux de direction.

  • Signalisation lumineuse

    Elle réunit toute source d’éclairage et d’indication lumineuse (feux de signalisation…) ayant pour but de sécuriser la conduite de nuit ou en situation de clarté insuffisante. La signalisation lumineuse peut être verticale ou au sol.

La signalisation routière, toute une histoire !

La signalisation de la route s’est développée en même temps que l’apparition des premières routes.

A l’époque des Romains, l’ancêtre du panneau était érigé sous forme de bornes de colonnes de pierres afin d’indiquer la distance jusqu’à Rome.
Au Moyen-Âge, les signaux se sont complexifiés et la direction y est désormais indiquée pour rejoindre les villes.

C’est à l’ère de l’industrialisation croissante et de l’automobile que la signalisation routière prend son essor. Le marquage routier fait alors son apparition, les panneaux de signalétique se multiplient et sont fixés sur des plaques en fontes, des murs ou des poteaux métalliques.

Ce n’est que depuis le 11 octobre 1908 que sont définis les principes de base de la signalisation telle que nous la connaissons aujourd’hui.

Les normes de la signalisation routière en France

En France, les panneaux se doivent de répondre à la norme française ASCQUER.
Selon cette norme, le marquage CE constitue une certification européenne évaluant la qualité et la performance des productions dans un référentiel commun.
Il existe également une dénomination « NF » qui est une certification française précisant les dimensions minimales et maximales de la tôlerie et de l’apparence du panneau routier.
« Les panneaux ne peuvent être mis en service sur les voies du domaine public routier au sens de l’article L. 111-1 du code de la voirie routière et sur les voies privées ouvertes à la circulation publique au sens de l’article R. 163-1 du même code, que s’ils sont munis des marquages CE et NF complémentaires […] ». Arrêté du 30/09/2011 – Art. 2

La signalisation routière s’accompagne de nombreuses autres normes françaises qualitatives. L’entreprise AZ Marquage, située en Rhône-Alpes, est la 1ère en France à avoir obtenu la nouvelle Certification « NF SERVICE Prestation Horizontale, conformément à la norme NF P 98-691 et des règles de certification AFNOR NF 435 », applicable depuis 2016.